Chopin – Nocturne op.27 no.2 (Rubinstein)

Partagez sur: Facebook Google+ Twitter LinkedIn
   Vidéo du 1 février 2015 par Mathieu Dellon

Grâce au bouton "pop", visionnez les vidéos dans un pop-up pour continuer de naviguer librement sur le site sans interrompre les morceaux.

Il est possible de l'utiliser même après avoir commencé une vidéo, auquel cas, elle reprendra au point où vous étiez lorsque vous avez cliqué.

Fermer

Les boutons "Affiliés" vous dirigent vers le(s) morceau(x)/interprétations précis en rapport avec la vidéo en format CD/DVD ou MP3 en téléchargement direct. Ce sont des recommandations non-automatisées.

Fermer
Frédéric Chopin (1810 - 1849)
Arthur Rubinstein (1887 - 1982), piano

Ce deuxième et dernier nocturne de cet opus est beaucoup plus lumineux que le premier. Il possède aussi un charme indéniable reconnu dans le monde, ce qui lui a valu d’être souvent réutilisé dans des films.

En ce qui concerne la structure, il est difficile de dire s’il y a un ou deux thèmes dans ce nocturne. Personnellement, je ne vois qu’un seul grand thème, très doux, très simple qui s’étoffe et se renforce grâce à un système de variations au fur et à mesure que l’on avance dans le morceau.
Sa simplicité est donc trompeuse, cette oeuvre requiert un touché et une émotion exceptionnelle. L’interprète ne peut, en aucun cas, montrer qu’il lutte techniquement, au contraire, il doit être capable de donner une impression d’aisance absolue pour que l’auditeur puisse littéralement « se perdre » dans la musique.

Beaucoup de Nocturnes de Chopin sont célèbres et donc connus même de personnes qui ne s’intéressent pas à la musique classique.
Pour leur douceur, la tranquillité qu’ils dégagent, nombreux sont ceux qui les apprécient pour se détendre le soir après une journée difficile ou simplement pour s’endormir. Et pour finir, du fait de leur tempo généralement lents, et de leurs mélodies sobres, beaucoup de « jeunes » pianistes jettent au moins un coup d’oeil aux partitions.

2556 vue(s)
 
Suggestions

Bach – Prélude et Fugue no.12 en Fa mineur BWV 857 (Richter)

Clavier bien Tempéré, cahier 1, Prélude et Fugue en Fa mineur BWV 857 interprété par Richter […]

Beethoven – Sonate pour Piano no.17 « Tempête » (Barenboim)

Ce morceau suit parfaitement la forme « sonate » dans sa structure, à l’exception du deuxième mouvement qui ne présente (quasiment) aucun dévelopement.[…]

Liszt – Etude de Concert S.144 no.3 « Un Sospiro » (Hamelin)

Contrairement aux études basiques comme la méthode du Hanon, les études de Liszt se veulent très difficiles tant techniquement que musicalement, au point que son reccueil de trois […]
Laisser un commentaire

1 Trackback

Laisser un commentaire